Les atouts d’une collaboration et d’une mise en réseau entre associations locales

Par Jean-Arsène Jossen, secrétaire politique de l’ATE Jura, pour l’ATE Jura et Pro Natura Jura

 

Cela fait maintenant plusieurs années que nos associations partagent des locaux, ce qui nous a permis de progressivement consolider nos collaborations et donné l'envie d'unir nos forces et compétences pour encore mieux défendre nos missions respectives et parfois complémentaires.

L'ancienne gare des marchandises était idéalement située, offrant une très grande visibilité et engageant les gens à venir frapper à notre porte pour obtenir des informations ou pour acheter une carte journalière des CFF. Lorsque nous avons perdu le privilège de vendre ces précieuses cartes, ce lieu perdit de son attrait.

Quand de l'ancienne gare des marchandises fut remplacée par un bâtiment de verre et d'acier, les CFF nous proposèrent un très joli local situé au deuxième étage du dernier bâtiment de la gare, juste en face de la poste. De là nous pouvions regarder les trains arriver et partir, le spectacle était des plus attrayant, surtout pour une association dont les objectifs sont, entre autres, la défense des transports publics. Seulement, nos membres et les personnes désireuses d'obtenir des informations sur nos activités avaient de la peine à nous trouver.

C'est  pour combler ce déficit de visibilité que nous avons décidé de nous installer en vieille ville de Delémont, avec pignon sur rue, offrant ainsi une visibilité optimale. Les gens s'arrêtent, regardent à l'intérieur pour voir de quoi il s'agit exactement, poussent la porte et entrent. C'est  alors que la discussion peut s'engager et que nous pouvons nous présenter et informer, dire qui nous sommes et quels sont nos objectifs. Pour la première fois nous disposons d'une salle de réunion indépendante du reste du local. Cela permet de tenir des séances de comité ou d'autres séances de travail sans déranger les personnes qui travaillent dans un espace ouvert, où l'on peut venir, poser son ordinateur portable et faire ce qu'on a à faire. Le reste de l'espace est utilisé pour la photocopieuse et pour mettre les documents nécessaires à nos activités.

Disposer d'un espace en commun permet aussi des échanges fructueux, de connaître les projets que les uns ou les autres suivent. Ces projets ou ces actions se révèlent souvent très complexes. Un projet peut avoir pour objectif principal la défense d'un site menacé par une urbanisation malvenue, en dehors par exemple de toute planification. Il s'agit alors de défendre un site naturel, un paysage, mais aussi la faune et la flore menacée par des promoteurs souvent plus sensibles à l'aspect économique qu'à l'aspect environnemental d'un projet. Nous pouvons alors mettre en commun nos capacités d'analyse dans des domaines aussi divers que le droit de l'environnement, les lois et ordonnances fédérales et cantonales sont régulièrement mises à jour, les plans directeurs locaux et le plan directeur cantonal (en révision quasi permanente), la politique des transports de la confédération et du canton, etc.

Nos sections cantonales peuvent aussi compter sur nos membres, dont les connaissances sont mises à contribution pour appuyer les secrétaires et chargés de mission payés par leurs associations respectives. Ce nouvel espace des associations permettra, nous en sommes certains, aux nombreux membres bénévoles de venir mettre leur force de travail et leurs connaissances spécifiques, dont nous avons un besoin absolu, à notre disposition, pour mener à bien nos luttes. Il y a urgence, dérèglement climatique, gestion de l'eau, pollution des rivières et des sols, pollution de l'air, bruit routier, surproduction de viande, disparition de terres agricoles, politique énergétique, effondrement de la biodiversité, ce ne sont pas les sujets qui manquent.

Nous disposons, avec ce nouvel espace des associations, d'un outil performant, idéalement situé. C'est à nous de le faire vivre à l'avenir.

Alle, le 5 mars 2018

News Actuel

_Gotthard_Lead_NON
27.01.2016

Comité d’opposition tessinois : Les camions ne doivent pas écraser le Tessin – c'est pourquoi NON au 2e tunnel au Gothard

Un 2e tunnel au Gothard aurait des répercussions fatales sur le Tessin : augmentation des camions en transit, paralysie du trafic dans la partie sud du canton, détérioration de la qualité de… plus
_Gotthard_Lead_NON
22.01.2016

«Le peuple ne veut pas d'un enfer de transit – nous en sommes convaincus»

Ce n'est pas la première fois que le 2e tunnel prend la tête dans un sondage. Cependant, c'est toujours le NON qui a gagné les votations. « Nous sommes convaincus que le peuple suisse ne veut… plus
_Gotthard_Lead_NON
21.01.2016

Etude menée par Senozon : le 2e tunnel au Gothard mène à une paralysie du trafic

Chaque matin, des centaines de milliers restent bloqués dans les bouchons des agglomérations. Cette situation s'aggravera encore à l'avenir. Une simulation effectuée par Senozon, une jeune… plus
Gotthard Lead
12.01.2016

La réfection est une arnaque coûtant des milliards à la Suisse

La votation sur le Gothard du 28 février 2016 est une énorme escroquerie. On veut faire croire au peuple que le tunnel routier existant doit être rénové de toute urgence alors qu'il pourrait… plus
Fable
07.01.2016

Presque personne ne croit à la fable du Gothard

Si un 2e tunnel routier est construit au Gothard, les quatre voies seront exploitées - plus de la moitié des 1200 personnes sondées en sont convaincues. Ce qui signifie que le projet de loi du… plus
Gotthard Murmeli FR
06.01.2016

Inutile et ruineux, le 2e tunnel routier au Gothard constitue une vaste escroquerie, à laquelle les Romands doivent répondre par un NON !

Le « Comité romand contre le 2e tunnel routier au Gothard » lance sa campagne pour un non le 28 février. Il dénonce un projet qui ne répond à aucune nécessité, mais sabote les… plus