Portrait de L'ATE

L' ATE, Association Transports et environnement, oeuvre depuis 1979 en faveur d'une mobilité intégrant l'être humain et la protection de l'environnement et du climat. La section Jura s'engage sur les questions de votre régions et se tient à votre disposition pour plus d'informations.

Forte de près de 115'000 membres, l'ATE est la deuxième association de transports de Suisse. Les membres de l'ATE bénéficient d'une large palette de prestations, des assurances à notre magazine en passant par des escapades à petit prix ou à des réductions sur de nombreux articles de notre boutique.

Pour mener une politique des transports réellement durable, l'Association transports et environnement préconise une mobilité combinée, soit l'utilisation intelligente et complémentaire des différents modes de transport. L'ATE travaille aussi à un développement des infrastructures des transports publics et de mobilité douce et une amélioration de la sécurité routière.

Membres du comité de la section Jura

  • Président: Anselme Voirol
  • Secrétaire politique: Jean-Arsène Jossen
  • Caissière: Stéphanie Bart
  • Membres: Erica Hennequin, Urs Hoehn, Gérard Rais, Adrian Schulé, Daniel Milani, Roberto Segalla, Anouk Leippert

Rapport annuel 2010

L'année 2010 a été marquée par le dépôt de notre initiative fédérale sur les transports publics. Plus de 140'000 signatures ont été déposées début septembre. Ce dépôt coïncidait bien heureusement avec un vaste débat sur le prix des transports publics dont l'augmentation est régulièrement évoquée par le Conseil fédéral et le financement de nouvelles infrastructures de plus en plus nécessaires pour désengorger certaines destinations. Dans le canton du Jura, où l'offre en transports publics est chaque année étoffée, ce qui provoque régulièrement des records d'augmentation de leur utilisation, il n'est plus nécessaire de convaincre personne de l'utilité d'une offre toujours meilleure.

Fin 2011, la gare du TGV de Meroux sera mise en service. Malheureusement la réouverture de la ligne Delle-Belfort ne se fera pas pour cette date, on parle maintenant de fin 2015. Mais le projet n'est pas abandonné pour autant, un deuxième pont est en construction au droit de la gare TGV afin de permettre aux trains régionaux d'assurer des correspondances avec les TGV vers le Nord et vers le Sud. Par ailleurs, les CFF vont entreprendre des travaux, dès cet été, pour améliorer la capacité de la ligne Delémont-Porrentruy. De l'autre côté de la frontière, l'AUTAU, association des usagers des transports publics de l'aire urbaine, demande déjà une meilleure desserte en TGV en partance de Meroux alors que l'Association pour la modernisation de la ligne ferroviaire Paris-Bâle se bat pour l'électrification de toute la ligne et le maintien de la présence de trains grandes lignes (Corail) dès l'arrivée du TGV dans le Territoire de Belfort. Revendications que la section jurassienne de l'ATE soutient aussi.

Enfin, le canton du Jura s'est aussi senti menacé par le projet de suppression des subventions fédérales aux petites lignes de transports. L'ATE, la Communauté d'intérêts pour les transports publics en Suisse (CiTraP), le Syndicat du personnel des transports SEV et Pro Bahn ont remis en août 2010 à la Chancellerie fédérale leur pétition, signée par plus de 34'000 personnes, pour le maintien des lignes régionales menacées. Cette pétition exhortait le ministre des finances et l'ensemble du Conseil fédéral à renoncer aux coupes dans les lignes régionales prévues dans le programme de consolidation.

Initiative populaire « Pour les transports publics ».

Début septembre 2010 l'ATE et plus de 20 organisations partenaires ont déposé l'initiative fédérale «pour les transports publics». 140’759 signatures authentifiées ont été remises à la Chancellerie fédérale. Dès son lancement, l'initiative «pour les transports publics» (initiative TP) a touché une corde sensible de la population suisse, puisqu'après six mois déjà, les 100'000 signatures avaient largement été récoltées. Aujourd'hui, les transports publics ont atteint la limite de leur capacité: une extension du réseau ferroviaire est indispensable. L'initiative TP de l'ATE constitue à cet égard une proposition pertinente et réaliste de financement de ces travaux urgents. Elle propose en effet une nouvelle clé de répartition des recettes de la taxe sur les huiles minérales: après déduction de la part revenant à la Caisse fédérale générale, la somme restante serait affectée à parts égales aux transports publics et aux transports routiers. Le débat est lancé et L'ATE a obtenu un premier succès avec son initiative: le Conseil fédéral annonce un développement global et durable du chemin de fer. Il maintient durablement le fonds FTP et veut l'alimenter avec des moyens supplémentaires. Voilà qui assure l'extension à long terme du réseau ferroviaire. Toutefois, il faut entreprendre le développement du réseau ferroviaire plus rapidement que prévu. Il ne suffit pas de réaliser une première extension de 3,5 milliards de francs jusqu'en 2025. De nombreux tronçons souffrent déjà de gros problèmes de capacité, qui vont très bientôt s'aggraver. Le train ne doit pas être étranglé par son propre succès. Même si l'ATE, avec ses partenaires, a pu convaincre le Gouvernement de consentir à des investissements dignes de ce nom pour le rail, il faudra toutefois surveiller de près les augmentations prévues des tarifs afin que les coûts ne soient pas reportés sur les usagers.

Agrocarburants

 

Les agrocarburants aggravent la faim dans les pays pauvres et détruisent les forêts tropicales. 35 organisations et 61’901 citoyennes et citoyens inquiets demandent, avec la pétition déposée le 24 février dernier, que la Confédération édicte des critères d’autorisation très stricts pour les agrocarburants en Suisse. Cette pétition tombe à point : elle soutient une proposition de loi de la Commission de l’environnement du Conseil national.

À Delémont, les plans de la fabrique d’agrocarburants ont déjà été retirés face aux protestations et au ralentissement de la procédure qui a incité Alcosuisse de ne plus vendre ses terrains aux promoteurs. La section jurassienne de l'ATE et l'ATE Suisse s'étaient engagés aux côtés du CIAD, le Collectif contre l'importation d'agrocarburants à Delémont. Ils se réjouissent de l'issue favorable de cette lutte.

Aérodrome de Bressaucourt

Nous apprenons par la presse que le site de Courtedoux pourrait devenir une zone industrielle en contradiction totale avec ce qui avait été promis lors des discussions à propos de notre opposition à l'aérodrome de Bressaucourt. Le site de Courtedoux, situé en zone inondable, doit être rendu aux activités agricoles adaptées à la situation hydrologique des lieux (nombreuses résurgences lors de la montée des eaux).

Safetycar, projet de circuit automobile de Vendlicourt

Suite au recours au Tribunal fédéral (TF) d'habitants de Vendlincourt et d'Helvetia Nostra, trois offices fédéraux ont été invités par le TF a donner leurs avis sur le projet de circuit automobile en Ajoie.

L'Office fédéral des transports, l'Office fédéral de l'agriculture et l'Office fédéral du développement territorial rejettent en bloc le projet qui ne remplirait pas les exigences du droit fédéral en matière de protection du paysage, de la nature et des eaux souterraines, ne respecterait pas le plan sectoriel fédéral des surfaces d'assolement, ni les données du plan directeur cantonal, qui sont contraignantes pour les autorités. Il est également dit qu'il n'y a pas eu de véritables pesées des intérêts et que des hypothèses et argumentations en partie fallacieuses ont été avancées. Les offices fédéraux constatent aussi que les intérêts privés et publics invoqués en faveur du projet ne sont pas prépondérants par rapport à l'intérêt public de sauvegarder 15 ha de SDA (surfaces d'assolement) et que le projet ne correspond ni à une utilisation mesurée du sol ni à un développement durable.

Nous pouvons donc raisonnablement espérer que ce projet, consommateur des meilleurs terres agricoles, consommateur inutile d'énergies fossiles, producteur de nuisances multiples tels que le bruit, les polluants et qui porte une atteinte irréversible au paysage, passera rapidement aux oubliettes.

APNRD, association du Parc régional du Doubs

La nouvelle direction de l'association montre clairement quelles sont ses intentions en donnant enfin des nouvelles dans son dernier bulletin d'information. Les activités agricoles et industrielles sont mises en avant, le cheval, le bois, les montres... alors que les aspects environnementaux passent clairement au second plan. L'APNRD soutient la « mise en valeur » du site de l'étang de la Gruère, que les milieux de protection de l'environnement trouvent sur-dimensionné, 19 millions d'investissements dont 10 millions rien que pour l'aménagement routier.

Cartes journalières « communes »

13 cartes journalières sont à disposition de tout habitant du canton du Jura à la commune de Delémont. Les cartes sont vendues au prix de Frs 39.-- plus la TVA et les frais de gestion et d'envoi de Frs 1.50. Les membres ATE de la section bénéficient d'une réduction, à l'achat de 10 cartes journalières, sous la forme d'une onzième carte journalière gratuite. En 2010 nous avons ainsi offert 42 cartes journalières à nos membres.

Commande des cartes journalières « Communes » au 032 421 92 20, du lundi au vendredi de 8h15 à 11h45, répondeur en dehors de ces heures. Les membres ATE doivent mentionner leur qualité de membre ATE et donner leur numéro de membre pour bénéficier de la 11ième carte gratuite. Sur le site de la commune de Delémont, www.delemont.ch, on peut consulter un tableau montrant la disponibilité des cartes pour chaque jour de l'année.

Membres de la section

Le nombre de membres est en légère augmentation entre la fin décembre 2009 et la fin décembre 2010. La section compte actuellement un peu plus de 1000 membres.

Permis de conduire en deux phases

Les apprentis conducteurs bénéficient d'une offre de réduction de prix au centre de conduite de Develier.

Le centre « Top Conduite » de Develier, créé et géré par les moniteurs jurassiens d'auto-école offre une infrastructure complète pour la nouvelle formule de permis de conduire. Une réduction de 60 francs par jour est offerte aux membres de l'ATE. Cette offre est très intéressante pour les jeunes en dessous de 25 ans qui peuvent adhérer à l'ATE comme membre junior pour la somme de 15 francs par année.

Comité de la section

Le comité est formé des personnes suivantes : Jean Crevoisier, président, Jean-Arsène Jossen, secrétaire politique, Stéphanie Bart, caissière, Valérie Parrat, Daniel Milani, Gérard Rais, Roberto Segalla, André Ferlin et Frédéric Siess.

Delémont, le 17 février 2011, le secrétaire politique, J.-A. Jossen